Ma nouvelle « Le Pape de l’art pauvre » adaptée en court métrage

Ma nouvelle « Le Pape de l’art pauvre » parue il y a trrrrrrès longtemps (c’était d’abord aux Éditions de la Loupiote, puis, en recueil toujours, chez Librio Noir/Flammarion) a fait l’objet d’une bonne dizaine de demandes d’adaptation qui n’ont jamais abouti, sans doute faute de crédits. Sauf il y a deux ans : une équipe de passionnés des Landes qui s’amuse à faire du cinéma, sous la direction du réalisateur Francis Gomez, l’a adaptée et tournée. Cela donne un savoureux court métrage d’une quinzaine de minutes, qui vient d’être mis en ligne.